#monanalyse

Baptiste Gold, étudiant et futur avocat suisse, répond longuement aux questions courtes

Je ne connaissais pas Baptiste Gold, étudiant en droit suisse, avant qu'il ne soit mentionné par Madame Poppins dans son interview. Ce jeune homme est si bavard qu'après son interview il n'est plus possible de dire qu'on ne le connaît pas. Jusqu'au nom du chien, c'est dire.

#monanalyse
le 12 SEPTEMBRE 2021,

L'interview de Baptiste Gold (@Baptiste_Gold)

Maître Roger
Maître Roger

Peux-tu te présenter aux millions de lecteurs du blog suprême en un héros de légende, une ville imaginaire et une recette de cuisine suisse ?

Baptiste Gold
Baptiste Gold

Un héros de légende ? Soyons fous : Calvin !

Non pas pour son protestantisme puritain et ses tendances à mettre les hérétiques au bûcher (si c’était le cas, je chercherais à être procureur, pas avocat). Mais pour les raisons suivantes :

1) Il est associé à Genève, ma ville, mon canton de cœur.

2) C’était un Français émigré en Suisse et qui y a laissé sa marque : moi-même d’origine "frouse" (comme on dit ici *sourire innocent, mais jugeant*), j’ai rejoint la Suisse après avoir vécu à ses côtés toute ma vie, et j’espère y laisser ma marque. Ce pays m’apporte tellement que je ressens le besoin de le lui rendre !

3) J’imagine toujours Calvin comme quelqu’un d’un peu chiant, avec une humeur marquée, mais qui quand même pouvait avoir des idéaux louables. Ça me plaît ça !

4) Et Genèèèèèève <3 (on nous appelle les Parisiens de la Suisse : on aime notre ville / canton, on se sent meilleur que tout le monde *tousse* « y’a de quoi » *tousse* et on nomme le lac dont on a un micro-morceau en nous, des gen’vois quoi !).

Maître Roger
Maître Roger

Bien. Si toutes les réponses sont aussi longues, on n’est pas au bout... Bref, reprenons : la recette de cuisine suisse ?

Baptiste Gold
Baptiste Gold

Mmmh... Compliqué.

La fondue, c’est bon, mais ça pue.

La raclette, pareil, et en plus les Français prétendraient que c’est leur invention, ces chauvins ! #GuerreLancéeEtAssumée

Des Malakoffs… En référence au poids que ces merveilleuses études de droit m’ont fait prendre, why not.

Si on parle des wurst de chaque canton, j’entends déjà les blagues salaces de mes amis.

Ah, je sais ! Un gratin de cardons : une plante pleine d’épines, mais qui, une fois mijotée et gratinée, prend une saveur de bonheur, de confiance, et de gentillesse.

Pas trop cliché, ça va ?

Maître Roger
Maître Roger

Des clichés ? Où ça ?

Allez, on continue. Je t’avais aussi demandé de te décrire en une ville imaginaire...

Baptiste Gold
Baptiste Gold

Mmmh... Mon mari (ce salaud) me dit de dire « Le Capitole » des Hunger games ! Jamais.

Hunger Games, de Suzanne Collins
Hunger Games, de Suzanne Collins
Commandable chez Amazon

Je vais inventer : Athènes, pendant l’Antiquité, mais avec toutes les avancées sociales (et technologiques ? Pas sûr...) d’aujourd’hui et plus encore. Une ville d’intello chiant, mais fun, et utopique. À mon image quoi !

Maître Roger
Maître Roger

Tu es étudiant en droit, suisse je présume. Pourquoi avoir choisi cette voie plutôt que l’horlogerie ou la banque ?

Baptiste Gold
Baptiste Gold

Oui, étudiant en droit (suisse) à l’Université de Genève. Et je viens d’avoir mon bachelor (la licence) \o/

Maître Roger
Maître Roger

Bravo, quel talent !

Baptiste Gold
Baptiste Gold

Le chemin fut long, mais plein de récompenses. À 12 ans, je voulais être avocat, mais les séries américaines m’ont corrompu et j’ai cru être fait pour la police (judiciaire, quand même hein, on déconne pas!) avant de me perdre dans les méandres du bac littéraire quand j’étais en France.

Finalement, j’ai fait une année sabbatique pendant laquelle j’ai travaillé en EMS (EHPAD), puis dans la vente. J’ai commencé mes études à Lausanne, dans le canton de Vaud, en sciences sociales (pour faire crimino) mais ça n’a duré qu’un semestre.

Je suis ensuite allé en Belgique, à Liège, pour faire 6 mois de médecine : à coup de 6/20 et autres 0 en maths et chimie, il fallait que je me rende à l’évidence, je ne suis pas un scientifique !

Enfin, retour à Genève pour faire psycho, après avoir longuement hésité à choisir le droit, j’ai obtenu le bachelor en 2017.

Mais... Le droit m’appelait, encore et encore, bien qu’il m’effrayait, et j’ai fini par plier. Quatre ans plus tard, me voilà complètement passionné et devenu un de ces juristes chiants, selon mes proches (je ne parle que de ça). J’aime à croire que je ne suis pas que l’intello que les autres dépeignent, et que je reste « drôle »... Mais en l’écrivant... Je me rends compte qu’ils ont peut-être raison (oups).

Maître Roger
Maître Roger

Mais non mais non, tu n’es pas chiant, voyons. Et donc, tout ce parcours pour éviter la banque et l’horlogerie ? Pourquoi ?

Baptiste Gold
Baptiste Gold

La banque ? J’aurais fini en prison parce que je ne sais pas compter.

L’horlogerie ? Mon TDAH m’aurait fait vrillé de frustration avec tous ces gestes minutieux.

Non, mon âme française (bien que très latente) m’empêche de ne pas poursuivre ce qu’en mon âme et conscience je considère comme étant la Justice ! #RévolutionFrançaiseSortDeLà

Maître Roger
Maître Roger

Que veux-tu faire quand tu seras grand ?

Baptiste Gold
Baptiste Gold

Ça m’en a pris du temps à le savoir ! Trop curieux, trop intense, trop passionné par un peu tout, et avec une capacité à me convaincre moi-même, tout seul… j’étais voué à finir « étudiant éternel » comme mon beau-père dit. Mais, il est aujourd’hui rassuré, le droit m’a happé et je n’en sortirai pas (en tout cas, c’est pas demain la veille).

Mon complexe de justicier, combiné à ma bonne hyperactivité, sans oublier mon syndrome de l’imposteur et ma capacité à m’autoconvaincre, finalement ces « qualités » qu’on ne cesse de retrouver chez nous autres fanatiques du droit, ne m’ont pas laissé le choix : quand je serai grand je serai AVOCAT *étoiles dans les yeux, mais pic de stress, c’est dans 3 ans, haaaaaaaaa !*.

Pas pour le salaire hein (bien qu’en Suisse, on ne va pas cracher dessus) ! Peut-être quand même un tantinet pour l’ascension sociale (on va pas se leurrer). Mais pas vraiment pour la « fame » non plus.

Tout simplement, pour aider. On me dit « naïf » (je refuse ce qualificatif!). Je veux aider celles et ceux qui en ont besoin ou en ont l’envie. Donner une voix à celles et ceux qui n’en ont pas, ou plus précisément n’arrivent pas à se faire entendre. Tenter de poursuivre cet idéal de justice qui fait partie de mon ADN (oups, le mot interdit en période de vaccination covid #mybad).

J’ai eu un père violent et manipulateur, un bourreau pour ma mère, mes deux sœurs et moi. Un *insérer n’importe quelle particularité humaine* -phobe. Mais, grâce à lui, je sais ce que c’est que de recevoir de l’aide quand on en a besoin. Je me souviens de cette avocate qui nous a logés gratuitement, des mois durant, et qui s’affairait toujours à poursuivre la Justice. Elle m’avait d’ailleurs dit que je finirais avocat #sorcellerie !

Tout compte fait, je veux être elle quand je serai grand.

Maître Roger
Maître Roger

Mais quel bavard, Seigneur 🙄

Tu es présent sur Twitter depuis février 2019, où le nombre de caractères est limité à 280 : où étais-tu avant ? Qu’es-tu venu y chercher ?

Baptiste Gold
Baptiste Gold

Je suis un mauvais millénial : j’eus eu Facebook, Instagram, WhatsApp avant de tout virer, marre d’engraisser un système « bouffeur » de données personnelles, à coup de « consentement » dont la définition américaine fait qu’on ne se rendrait pas compte si on leur promettait notre premier né !

J’ai jamais accroché, sûrement parce que mon TDAH fait que je ne suis même pas capable de répondre à un message dans un délai décent #SorryJeFaisPasExprès

J’ai eu une phase Tumblr et les anciens fameux blogs Skyrock qui m’ont accompagné pendant mon coming-out (en 2008, quand j’avais 14 ans) et qui ont, finalement, contribué à nourrir le sentiment d’injustice qui me suit.

En résumé, j’ai été un grand utilisateur de MSN, mais j’ai toujours eu beaucoup de mal à passer à autre chose.

Puis un beau jour, un prof de crimino que je vénère (*chut* faut pas lui dire haha) a expliqué qu’à l’Université de Neuchâtel, les profs de droit ont un compte Twitter. Mon intarissable curiosité m’a poussé à aller les stalker, et voilà.

Depuis, j’adooooore mon Twitter avec tous les médias, tous les politiciens, tous les profs, tous les merveilleux praticiens du droit que je suis avidement. Et aussi mon côté geek avec les jeux vidéo. Et mon côté « ascension sociale » qui m’a poussé à développer un plaisir pour l’art, en particulier les peintures à l’huile (#J’assume).

Bon, on ne se voile pas la face hein, y’a troooooop de comptes français de juristes (#PlusSuisseQueSuisse) ! Mais vous êtes géniaux et je ne peux plus me passer de vous <3 (et je me dis que je suis quand trèèès bien en Suisse, avec notre système fédéral éclaté, mais relativement fonctionnel).

Maître Roger
Maître Roger

Prends un verre d’eau sinon tu ne vas pas survivre à cette interview.

Dans ta bio Twitter, tu indiques ton « intérêt » pour « droit pénal, LCR, droit civil » ; LCR ça veut dire Ligue Communiste Révolutionnaire ou bien ?

Baptiste Gold
Baptiste Gold

Hééé mais chuuut, faut pas le dire, on va m’expulser du pays sinon ! #JeRigoleAMoitié

La question me fait quand même réaliser que j’ai tendance à confondre Twitter et LinkedIn… #GuiltyAsCharged

Je suis fan de droit pénal depuis toujours, et j’aime tout autant le droit de la famille, la protection de l’adulte et de l’enfant, etc. Tous ces domaines qui me donnent l’impression qu’à notre toute petite échelle, en devenant avocat, on peut aider, au minimum être là quand une personne en a besoin.

LCR, c’est la loi fédérale sur la circulation routière, notre Code de la route à nous, en quelque sorte. J’ai toujours été fasciné par ça... Peut-être que je me situe un peu quand même sur le spectre de l’autisme avec tout cet amour des règles et autres syllogismes #réflexionDePsyHypocondriaque

Mais récemment, je me suis rendu compte qu’en fait, le côté avocat de la force en circulation routière ne me plaît pas tant que ça. Je suis trop « procureur » dans l’âme à ce sujet (mais uniquement à ce sujet).

Sinon, vu la charge politique de la question (bien joué !), la Suisse me permet de dépasser les clivages politiques usuels, et les guéguerres de partis que je tiens en horreur. La démocratie semi-directe suisse permet de se positionner sur des objets plus que sur des personnalités / politicien-nes.

Chaque élection, j’épluche touuuus les profils des personnes qui se présentent, tâche fascinante au vu du parlement de milice en Suisse, qu’il soit fédéral ou cantonal. Chaque votation, je suis les débats de manière un peu trop passionnée, allant jusqu’à lire chaque texte de loi soumis au peuple. Une fois, j’ai regardé 4 fois les débats pour une élection complémentaire au Conseil d’Etat genevois (l’exécutif du canton) #TooMuchInformation

Je me définirai de la sorte : fan de la Suisse, fan inconditionné de sa démocratie semi-directe, humaniste et progressiste (pour ne pas dire de gauche) en matière de questions sociétales, libéral (mais bien au centre) en termes d’économie. Un bon suisse des villes quoi!

Maître Roger
Maître Roger

Tu t’intéresses à la vie privée, avec le hashtag #DataRightsAreHumanRights ou encore un RT recent tel que :

Mais encore ?

Baptiste Gold
Baptiste Gold

Je suis tombé dans « l’activisme » pour la protection de la vie privée et des données un peu malgré moi. Le pic a été atteint quand j’ai regardé le documentaire Netflix sur Cambridge Analytica et ses dérives populistes immondes. Ça m’a permis de rencontre le brillantissime @podehaye (et mec trop cool, soit dit en passant) qui est aussi à Genève. Et là débute une histoire d’amour pour la défense de l’intégrité numérique, que je considère comme droit fondamental au même titre que l’intégrité physique ou psychique (merci @jhmorin, @GregoireBarbey, @alexis_roussel et tant d’autres).

Puis vint la pandémie qui m’a poussé à agir : l’Université de Genève, en particulier sa Faculté d’économie (GSEM) ont eu la merveilleuse idée (#ironique) d’utiliser le logiciel #TestWe pour épier et fliquer les étudiants pendant les examens à distance.

Au lieu d’adapter les examens, de sorte à miser sur la pédagogie (#IdéeFolle), cette faculté a décidé d’utiliser ce logiciel qui, au départ, prenait une photo de l’étudiant toutes les 3 secondes, enregistrait le son, utilisait un système de reconnaissance faciale et vocale. Les étudiants sont passés de candidats aux examens à présumés tricheurs, sans appel.

Je me suis battu. En tant que représentant des étudiant•es à l’Assemblée de l’Université, avec mes collègues, on a réussi à faire voter une motion contre la vidéosurveillance qui fut écartée sans état d’âme par le Rectorat...

Mais, petite fierté : l’uni a dû mandater un avocat spécialiste, a dû (enfin) respecter la loi et faire appel aux services du Préposé Cantonal à la Protection des Données et à la Transparence, et a finalement nommé un DPO (Data Protection Officer) qui, certes, n’est pas juriste et ne comprend rien aux lois, mais représente quand même une belle avancée.

Je suis heureux qu’avec mes collègues étudiants on ait réussi à sensibiliser les autorités à cette question, et au fait que c’est pas parce que c’est (encore) légal (jusqu’à 2022) qu’on peut faire usage de procédés violateurs de droits fondamentaux !

Je m’emporte, désolé #Respiration #UneClope #OnS’yRemet

Maître Roger
Maître Roger

Oui, détends-toi, ça va bien se passer, ce n’est qu’une interview, tu sais...

Baptiste Gold
Baptiste Gold

Concernant mes hobbies (c’est ça la question ?)...

Maître Roger
Maître Roger

Oh là je ne sais plus trop ce que c’était la question. Mais peu importe, sens-toi libre d’y répondre.

Baptiste Gold
Baptiste Gold

Mes hobbies, donc… J’ai une légère honte à dire que je suis tellement passionné par le droit, la politique et la défense des intérêts des individus que je suis consumé par tout ça.

Mais bon, je suis quand même un geek, j’adore les jeux vidéo, et surtout jouer avec mon mari qui a continué mon initiation au monde des geeks. Et j’adore passer du temps avec mon Labrador (Koda, qu’on appelle « Chaton ». Oui, on a un problème).

Maître Roger
Maître Roger

Un seul problème ? 😏

Cette interview a été décidée suite à une déclaration de @Madame_Poppins invoquant le fait que tu serais « navré » après la lecture de sa propre interview : avait-elle raison ?

Madame Poppins évoque la Suisse et sa passion pour Francis Cabrel
à lire aussi...
Madame Poppins tweete depuis la Suisse, en français mais aussi en allemand, car elle est une twittasse de contrastes qui aime Francis Cabrel

Baptiste Gold
Baptiste Gold

@Madame_Poppins <3

Très belle rencontre virtuelle. Pour l’anecdote, j’ai fait un stage dans une étude d’avocat (c’est comme ça qu’on appelle les cabinets chez nous) cet été qui a mal commencé, au point où je pensais arrêter. @Madame_Poppins, magnifique personne qu’elle est, m’a réconforté et m’a fait parvenir, par la poste, deux excellentes plaques de chocolat (belge, mais on lui pardonnera ce blasphème, que je commets aussi en les qualifiant d’excellentes) avec des mots qui m’ont fortement touché, et continue à nourrir ma foi en l’humanité. « Un peu de tendresse dans un monde de brutes » <3

Au final, le chocolat, telle une potion magique suisse (oui, belge, mais bon, quand même hein, c’est NOTRE truc le chocolat!), m’a donné la force de continuer le stage, mettre les choses à plat avec les associés qui se sont révélés géniaux et qui m’ont offert une opportunité que je garderai près du cœur : ils m’ont fait évoluer de petit étudiant en droit (de 28 ans, quand même) en juriste. Merci @Madame_Poppins <3

Comment pourrais-je être navré ? Il est vrai qu’il n’y a pas "d’amour perdu" (j’adore cette expression américaine) entre les profs de droit de l’Unige et moi (j’ai été trèèèès chiant pendant 4 ans, à constamment me battre pour mes frères et mes soeurs étudiant•es #RévolutionàMonEchelle #JeRisToutSeul).

Mais je suis convaincu qu’étant une femme que je considère comme exemplaire, elle doit être une prof géniale !

Autre anecdote (décidément, je ne suis pas capable d’être synthétique), j’étais persuadé que @Madame_Poppins devait être une de mes profs de droit. Quelle (bonne) surprise que de découvrir que ce n’était pas le cas haha #TwitterEtSesAnonymes

Maître Roger
Maître Roger

Je confirme que le sens de la synthèse c’est pas ça. Mais ça peut être une stratégie pour gagner un procès : fatiguer les juges…

À ton tour, à qui recommandes-tu d’être interviewé par Maître Roger après toi ?

Baptiste Gold
Baptiste Gold

Comme @Madame_Poppins, je recommanderais @nuxarion (avec un peu de change, je ne serai pas le seul juriste chiant, bisous @nuxarion, je kiffe tes threads de jurisprudence).

Nuxarion : blogueur, gamer, juriste, pompier...
à lire aussi...
Un nouveau juriste suisse dans le blog suprême révèle ses passions et son droit, et nous parle de sa vie, son blog et plein d'autres sujets

Pour un changement de perspective, ma petite soeur @amistad qui travaille dans la créa en agence, et qui est juste brillante et parfaite #MaSoeurette

@melunesf, la meilleure amie de mon mari depuis qu’ils sont tout petit, biologiste fascinée par la clinique, par le droit, et par les sciences forensiques, et une geekette trop cool !

Marlène B, helvète et geekette
à lire aussi...
Une twitta discrète mais recommandée par un étudiant en Helvétie qui fut fort bavard lors ne pouvait offrir elle-même qu'une brillante interview

@KuhnAndreKuhn, ce fameux prof de crimino que je surkiffe et qui est juste fascinant (je crois que j’ai tous ses livres dans la bibliothèque, dont le plus fameux « Sommes-nous tous des criminels ? » que tout un chacun devrait lire!).

Sommes-nous tous des criminels ? de André Kuhn
Sommes-nous tous des criminels ? de André Kuhn
Achetez chez Amazon

Et pour continuer sur l’activisme en protection de la vie privée et des données : @podehaye déjà mentionné dans l’interview et @jhmorin mon prof d’informatique préféré que j’adore.

Que des Suisses... Oups. #Chauvin #TeamSuisse

Maître Roger
Maître Roger

Bon bon bon. Il va falloir que je songe à limiter le nombre de recommandations pour les futures interviews. Une recommandation par interviewé, ça me semble juste.

Tu sais que la publication de ton interview va définitivement bouleverser le cours de ta vie en te transformant en star des internets, avec des femmes nues qui se jetteront sur toi. Pourquoi avoir choisi ce destin et comment t’y prépares-tu ?

Baptiste Gold
Baptiste Gold

J’ai déjà fait un template à envoyer au Tribunal pour me protéger du harcèlement dont je serai, bien évidemment, victime! #BlagueDeJuristeToutePourrie #28bCCpourLesSuisses

J’espère plutôt aller boire des verres avec toutes ces femmes (habillées !) et devenir pote avec. Par contre, je ne dirais pas non à tous ces hommes nus qui se jetteraient sur moi #MonMariMePardonnera

J’ai choisi ce destin, car j’ai adoré découvrir le blog suprême et la plume enchantée de Maître Roger ;) C’est vraiment une superbe idée !

Maître Roger
Maître Roger

Où préconises-tu que Maître Roger et toi dîniez pour célébrer ton destin ?

Baptiste Gold
Baptiste Gold

Sans fanfreluche, à Genève, il y a un restaurant chinois (« Chez Lin ») que j’adore ! La nourriture est top, et la restauratrice est tellement gentillle et agréable que ne me lasserait jamais de ce restaurant !

Après ça, on fera un petit tour de Genève pour te convaincre de la supériorité de la Suisse <3 #BisousAmisFrançais

Maître Roger
Maître Roger

Aller à Genève pour manger chinois : délicieusement disruptif #monanalyse

Quel est le dernier livre que tu as lu ? Quel sera le prochain ?

Baptiste Gold
Baptiste Gold

J’en avais tellement marre de ne plus lire pour le plaisir, car, à force de lire des milliers de pages de Stämpfli (édition typique de doctrine juridique en Suisse), ma vue était trop trouble pour continuer à lire après mes 12-15h en moyenne à étudier.

Pour pallier ça, je me suis acheté une liseuse Kobo (dont je suis très fan) et qui m’a permis de me remettre à la lecture. Mais surtout (#JeFaisDeLaPub) une amie genevoise est autrice et a sorti son premier livre (« L’illusionniste » de Sarah T.Blake) que je lisais chaque soir sur le balcon, à voix haute, avec mon mari. Cette expérience m’a redonné goût à la lecture pour le plaisir !

Je suis long, mais c’est pas anodin si je mentionne la Kobo. J’ai toujours voulu me mettre à la fiction historique, et le site m’a proposé, randomly, un livre de Juliette Benzoni dont le nom ne présageait rien de magique. Quelle erreur ! Je viens de finir les 600 pages du « Jeu de l’amour et de la mort - Tome 1 - Un homme pour le roi » qui raconte l’histoire de certains nobles royalistes pendant la révolution française, jusqu’à la mort de Louis XVI. Certes, cette histoire est peu joyeuse, mais je l’ai dévorée !

Le jeu de l\'amour et de la mort, de Juliette Benzoni
Le jeu de l'amour et de la mort, de Juliette Benzoni
Jouez à l'acheter chez Amazon

J’enchaîne directement avec le Tome 2 - la messe rouge.

Sinon, j’aime avoir plusieurs lectures en même temps, et en ouvrant ma liseuse, je vois que je lis un livre Star Wars, L’Étranger de Camus, le Tome 2 dont j’ai parlé, un polar genevois de Corinne Jaquet, et mes polars préféré du Procureur neuchâtelois Nicolas Feuz ! (Ah ben tiens, il faudrait l’interviewer @NicolasFeuz, je suis un grand fan !).

Maître Roger
Maître Roger

On se calme sur les recommandations, sinon je ne vais pas m’en sortir avec ma procrastination et tous ces gens à interviewer.

Quelle musique as-tu écoutée pour répondre à cette interview ?

Baptiste Gold
Baptiste Gold

La douce musique des trolleybus TPG (transports publics genevois) et des voitures de la ville de Genève, et les horripilants cris de bébé qui ne cessent plus (future cantatrice, c’est sûr !).

N’oublions pas les magnifiques ronflements (bien profonds) de mon labrador (c’est un baryton, c’est sûr !).

Si j’y avais pensé, j’aurais mis de la musique de jeu vidéo, comme celle de Genshin Impact que mon neveu de 10 ans m’a recommandée et dont je ne me lasse pas #OnEstJamaisTropVieux

Maître Roger
Maître Roger

Et la prochaine votation, dans tout ça ?

Baptiste Gold
Baptiste Gold

Le 26 septembre 2021 (deux jours avant mon anniversaire, c’est le destin !)

On vote (enfin) sur le mariage pour tous qui résulte d’une modification du Code civil et de certaines lois accessoires.

Actuellement, en Suisse, seul le partenariat enregistré est ouvert aux personnes de même sexe (sorte de Pacs, mais qui ressemble beaucoup plus à un mariage au rabais). L’adoption par des personnes de même sexe n’existe pas. Depuis 2018, on a la variante « rabais » qui permet au partenaire enregistré d’adopter l’enfant de son / sa conjoint•e.

Le 26 septembre (c’est sûr, j’y crois!), le mariage pour tous ouvrira l’adoption conjointe aux couples de même sexe, et l’accès à la procréation médicalement assistée aux couples de femmes mariées (en sachant que seul le don de sperme est autorisé en Suisse, la constitution interdisant le don d’ovule et la GPA).

Du coup, comme j’ai fait une cérémonie pour le partenariat enregistré en Suisse, une cérémonie pour le mariage en France, là je vais pouvoir faire une 3e cérémonie en 2-3 ans pour le mariage (le vrai) <3

Votation
Votation

L’autre objet est une initiative populaire qui s’appelle 99% et vise à introduire l’imposition du capital, jusqu’alors inexistante (il me semble). En gros, elle vise à imposer les revenus générés par le placement de capital dans le but de diminuer les impôts fédéraux sur le revenu pour la classe moyenne et précaire.

La Suisse étant réputée pour son goût du travail et de l’argent (on a quand même refusé en votation populaire l’introduction de 6 semaines de vacances payées par an, pour rester avec nos 4 semaines), l’initiative ne séduit pas tant de monde que ça. Encore une occasion manquée pour une imposition plus juste (en voilà un trait qu’on partage avec la France !).

Comme pour chaque votation (toujours un dimanche) je n’attends que ça : me lever, attendre l’heure de midi, allumer la télé et alterner entre Léman bleu (la chaîne genevoise, que j’adore) et la RTS (chaîne publique suisse) pour attendre les résultats ! #DéfinitivementUnClichéDuDroit ?

 

C'était l'interview de Baptiste Gold (@Baptiste_Gold)

 

avant...

En lisant le Livre de Mô
Nous l'avons tant admiré et lu, sur son blog et en TL, désormais le livre de Maître Mô nous accompagne dans sa nouvelle édition aux Arènes

après...

Bousti, alors on danse ?
Un slow au bout de cinq minutes d'interview, un mojito, de la musique qu'on kiffe, un voyage à Créteil, des gens heureux d'être ensemble...
© Maître Roger 1999-2021
à propos de #monanalyse | mentions légales