#monanalyse

Sandrine Goeyvaerts manifeste pour un vin inclusif

Et si Sandrine n'existait pas, pourquoi Twitter existerait ? Que serait ma TL, depuis les premières heures, si Sandrine ne l'embellissait pas de sa créativité ? #jelanceledebat

#monanalyse
le 15 SEPTEMBRE 2021,

L'interview de SandG_ (@SandG_)

Pour en savoir plus :
Security check...

Maître Roger
Maître Roger

Sandrine, qui es-tu ? Où vas-tu ?

SandG_
SandG_

Eh bien, c’est une question à la fois simple et complexe : la version courte, je suis Sandrine (Sand sur internet depuis... pfiou là), caviste, autrice, journaliste, féministe, belge (pour changer des mots en -iste).

Et pour le moment, je ne vais nulle part, vu qu’il est assez compliqué de répondre tout en cheminant.

Maître Roger
Maître Roger

Allons déjà vers la fin de cette interview, ce sera un beau chemin...

SandG_
SandG_

C’est beau comme du Joe Dassin, je mets ma robe longue.

Maître Roger
Maître Roger

Ah oui je vois, celle qui te fait ressembler à une aquarelle te Marie Laurencin...

Peux-tu te présenter aux millions de lecteurs du blog suprême en un plat typiquement belge ?

SandG_
SandG_

Il y en tant que j’aime, et qui mériteraient qu’on les mette en avant (les pêches au thon, la salade liégeoise, le waterzooi, les boulets, les croquettes de crevettes...) mais celui qui me représente le plus c’est la carbonnade flamande : d’abord parce que mon nom ne laisse planer aucun doute sur mes origines (Goeyvaerts, ça se prononce pas, ça se vit), et puis c’est un plat réconfortant, simple et que tout le monde adore... Quoi ? Pas comme moi ? Allons.

Maître Roger
Maître Roger

Non non, moi ça va, j’aime bien la carbonnade.

Et on boit quoi, avec ?

SandG_
SandG_

De la bière, parce que la Belgique produit de fabuleuses bières, comme une gueuze.

Ou du gamay, parce que c’est mon produit de beauté.

Maître Roger
Maître Roger

En parlant de gamay, excellente transition vers la question suivante : quand as-tu su que le vin occuperait une grande place dans ta vie et même ton métier ?

SandG_
SandG_

En goûtant avec un très beau jeune homme aux yeux verts un fantastique alsace.

J’ai gardé le package.

Maître Roger
Maître Roger

Tu viens de publier un livre, « Manifeste pour un vin inclusif ». Quand et comment en est née l’idée ?

SandG_
SandG_

Un soir tard, où je venais de lire une énième connerie sur un vin censément féminin (délicat, léger, doux).

Le monde du vin et surtout son vocabulaire est sclérosé par un certain immobilisme : on remet très peu en question ses termes, et alors que toute la société change, le dico vin reste très ampoulé, maniéré et surtout stéréotypé. Ça a deux conséquences : éloigner les novices du vin, parce que ça leur donne la sensation d’être toujours un peu les nuls et entériner des inégalités en perpétuant des clichés sexistes, racistes, classistes, homophobes, etc.

J’ai pris mon téléphone, j’ai écrit un pitch de deux lignes à ma maison d’édition d’amour (Anne et Antonin chez Nouriturfu) et c’était parti.

Manifeste pour un vin inclusif, de Sandrine Goeyvaerts
Manifeste pour un vin inclusif, de Sandrine Goeyvaerts
A commander chez Amazon inclusif

Maître Roger
Maître Roger

C’est quoi d’ailleurs un vin inclusif ?

SandG_
SandG_

Ce n’est pas tant le vin en soi, que le monde du vin (cette figure de style porte un nom, mais j’ai oublié, comptons sur la sagacité de ton lectorat).

Maître Roger
Maître Roger

Ma sagacité se suffira : la figure de style c’est une métonymie, et je dirai même plus, une synecdoque.

Mais pardon pour l’interruption… tu disais ?

SandG_
SandG_

Un monde du vin inclusif serait dans l’idéal un modèle où n’importe qui, peu importe son genre, sa couleur de peau son orientation sexuelle ou son handicap trouve sa place, se sente légitime et acceuilli·e, tant pour produire ou vendre que pour picoler.

Ce n’est pas encore le cas partout, et c’est dommage : on rabâche toujours que le vin c’est la convivialité et le partage, mais soyons clairs, c’est une convivialité entre « certaines personne » et pas toutes.

J’ai toujours essayé de rendre le vin accessible, parce que c’est un tel kif déjà de goûter de supers pinards, et ensuite de connaître un peu leurs histoires, qui les a faits, pourquoi, comment... Mais pour donner cette accessibilité-là aux gens, faut ouvrir son esprit, trouver des moyens de communiquer non excluants : arrêter d’utiliser des expressions comme « vin de tapette », ou « vin féminin », cesser d’employer des termes pédants juste pour se la péter...

Purée, le vin c’est un produit agricole par excellence, paysan, alors pourquoi vouloir en faire un truc de snobs ou de pseudo élite ? Parler avec des termes obscurs sans les expliquer à quelqu’un qui n’y connait rien, ça sert à quoi, à part se faire mousser ?

Maître Roger
Maître Roger

Je suis bien d’accord avec le côté paysan du truc, alors à mon avis le côté snob et élite, c’est juste lié au pognon.

SandG_
SandG_

Complétement : le vin est un marqueur d’appartenance sociale, connaître ses crus, en avoir goûté beaucoup, demande du temps, de la disponibilité et aussi du pognon. C’était comme ça au 18e, 19e siècles, ça reste un milieu assez classiste : on méprise ce que consomment les milieux populaires, on se targue d’avoir du bon goût.

Mais le bon goût n’est pas absolu. Ce qu’on veut nous faire passer pour du bon goût en réalité, c’est juste un moyen d’assoir une certaine supériorité, d’une classe sur une autre. Et pourtant, faire du vin, c’est apprendre l’humilité. Quand tes parcelles gèlent en mars, et que t’as pas de récolte en septembre, tu sais que tu dois rester humble : tu n’es qu’un tout petit élément dans un tout qui te dépasse.

Maître Roger
Maître Roger

Tu as aussi créé une bière artisanale, la Super Wombat. Une bière de type triple. Pour les ignares tel que moi, peux-tu préciser ce que signifie « bière de type triple » ?

SandG_
SandG_

Ça veut dire que c’est trois fois meilleur qu’une bière française...

Ok, si on ne peut plus plaisanter.

A l’origine, les triples étaient brassées par les moines : on utilise plus de quantité d’ingrédients pour brasser, et on obtient plus de volume en bouche et surtout plus d’alcool.

Et en réalité, cette triple, c’est la Super Wombat automne 2021. On a décidé de faire un brassin différent à chaque saison. En été, on a fait une blanche au sureau.

Maître Roger
Maître Roger

Mais si mais si, on peut plaisanter. Avec précautions pour un sujet aussi sérieux mais on peut plaisanter. Bon bon bon. Pas trop quand même.

Est-ce que la bière est naturellement plus inclusive que le vin ?

SandG_
SandG_

Pas vraiment : à l’origine de la bière, on trouve des femmes. Ce sont elles en premier qui ont fabriqué les bières. Et puis, comme dans beaucoup de domaines, quand les mecs se sont rendu compte qu’il y avait du pognon et du prestige à se faire, elles se sont fait évincer.

Le milieu évolue, mais reste assez masculin dans son image. La plus célèbre des bières belges a eu longtemps pour slogan « les hommes savent pourquoi ».

(Les femmes faisaient la vaisselle, sans doute)

Maître Roger
Maître Roger

Et on a su ce que les hommes savaient ? (Pendant que les femmes faisaient la vaisselle, certes, je ne vois pas d’autre explication)

SandG_
SandG_

« Pourquoi ». Reste à savoir ce qui englobe ce « pourquoi ». Mais je crois que ça fera partie à tout jamais des mystères de l’univers, comme les cuillers qui disparaissent ou les chaussettes solitaires dans les paniers à linge.

Maître Roger
Maître Roger

Nous sommes arrivés sur Twitter la même année, et il me semble te follower depuis tout ce temps. Comment expliques-tu qu’en dépit de ma ligne éditoriale toujours très drôle et de mon suprême bon goût tu ne me followes pas ?

SandG_
SandG_

C’est une excellente question : l’occasion ne s’est pas présentée, ou peut-être suis-je un peu bêta ? Ou préfère-je être suivie que suiveuse ? Choose your player.

Maître Roger
Maître Roger

Je préfère ne pas choisir.

SandG_
SandG_

Choisir c’est renoncer, comme dirait l’autre. Pour cette sagesse, je vais peut-être te follower, du coup.

Maître Roger
Maître Roger

Tu es la bienvenue.

Quand je vais sur ton profil Twitter, la nouvelle fonctionnalité toute pourrie « Sujets à suivre » propose : livres, art & culture, musées et institutions, films de science-fiction et fantasy, Le Seigneur des anneaux. Lequel de ces thèmes te correspond le mieux et pourquoi ?

SandG_
SandG_

Le Seigneur des anneaux, jamais vu, et le livre 1 m’est tombé des mains.

Sci-fi et fantasy, bah bof.

Musées et institutions : HAHAHA.

Art et culture : c’est tout moi, artiste et cultivée.

Livres, à donf, car j’écris mais surtout je lis énormément, compulsivement, même si ce n’est pas toujours simple de concilier ma vie pro, de famille, et la lecture... Mais je préfère y sacrifier quelques heures de sommeil que de me priver de lire.

Maître Roger
Maître Roger

A qui souhaites-tu de connaître la joie céleste d’une interview dans le blog suprême après toi ?

SandG_
SandG_

Ma copine @celinextenso et sa scie et ma douce @tatacoquillette qui a toujours des belles choses à partager.

Maître Roger
Maître Roger

C’est noté, les heureuses élues seront invitées à négocier les conditions de leurs interviews selon la procédure en vigueur.

Tu sais que la publication de ton interview va profondément bouleverser ta vie : des millions de gens voudront boire du vin (avec modération) en te demandant conseil, d’autres millions de gens qui préfèrent la bière voudront trinquer à la Super Wombat. Es-tu prête à cette nouvelle vie de star ?

SandG_
SandG_

Depuis que je suis née.

Maître Roger
Maître Roger

Où souhaites-tu déjeuner avec Maître Roger pour célébrer ta nouvelle vie de star ? Et on boira quoi ?

SandG_
SandG_

Mon rêve c’est un diner chez Gagnaire. Et dans un resto comme ça, je laisse faire le ou la sommelier·e avec un seul mot d’ordre : surprenez-moi !

Maître Roger
Maître Roger

Qu’il en soit ainsi.

Hormis mes questions brillantes, quelle est la dernière chose que tu as lue pour le plaisir ?

SandG_
SandG_

La dernière, « Un corps tropical » de Philippe Marczewski, un auteur belge qui a publié une sorte de roman d’aventures très drôle aux éditions incultes.

Un corps tropical, de Philippe Marczewski
Un corps tropical, de Philippe Marczewski
Achetez chez Amazon tropical

Et là je suis en train de lire la saga d’Elena Ferrante.

Maître Roger
Maître Roger

Quelle musique as-tu écoutée pour répondre à cette interview ?

SandG_
SandG_

Elton John, sacrifice que ma fille chérie chante en boucle depuis 15 jours. M’apprendra à lui faire connaître la bonne musique.

Elton John, Greatest Hits
Elton John, Greatest Hits
Greatest Amazon

Maître Roger
Maître Roger

Et le #gettymuseumchallenge, dans tout ça ?

SandG_
SandG_

C’était un super moment et j’espère que quand on se repenchera en arrière d’ici quelques années on se souviendra des fous rires mère-fille à reproduire des tableaux de façon improbable.

 

C'était l'interview de SandG_ (@SandG_)

Pour en savoir plus :
Security check...

 

avant...

Maître Tiplouf n'est pas un Pokémon
Maître Tiplouf porte le nom d'un Pokémon mais n'en est pas un, il était important de s'en assurer par une interview suprême

après...

Aurore Ponsonnet répond à Maître Roger
La passionnante interview de la passionnée de notre grammaire et des joies de la langue française, autrice, formatrice, lectrice...
© Maître Roger 1999-2021
à propos de #monanalyse | mentions légales